CONSEIL / COACHING / FORMATION / CONFERENCE




L'EXTRAORDINAIRE DÉCOUVERTE DU CERVEAU VENTRAL, SIÈGE DE NOS ÉTATS DE BIEN-ÊTRE

>Retour

Nous, Humains, sommes « cerveau centrés ». Nous arrivons d’ailleurs avec cet organe à des prouesses, en terme de calcul, de logique, d’imagination.  Que de projets grandioses ne sont sortis de cette petite boite noire avec ses 100 milliards de neurones, ses synapses, interconnectés dans des réseaux complexes, indéchiffrables encore à ce jour, malgré les progrès de la science.

Le cerveau entérique (du ventre) ressemble à celui de la tête, mais il fonctionne à l’insu de notre pensée. Cette fonction digestive est, dans l’évolution et l’importance pour la vie, primaire par rapport au cerveau. 95% de l’hormone de la bonne humeur (Prozac) « la sérotonine » est fabriquée à cet endroit. Qui est relié au cerveau par le nerf vague. C’est sa tension qui a un impact sur nos ressentis de bien ou mal être (émotions d’arrière-plan). Le nerf vague qui fait communiquer le cerveau de l’intestin et celui de la tête n’irrigue pas tout le cerveau, uniquement les zones préoccupées de sensations et de représentation du corps : cortex insulaire, système limbique, cortex préfrontal, amygdale, hippocampe, cortex cingulaire antérieur. Toutes ces zones gèrent la perception du moi, la gestion des sentiments, peur, mémoire et motivation, certains diront également le sens moral. L’insula particulièrement, siège des perceptions du corps de plaisir et de douleur.

En savoir + :

Le charme discret de l’intestin, Giulia Enders, Actes Sud

http://www.lexpress.fr/culture/livre/un-livre-pour-s-instruire-cet-ete-le-charme-discret-de-l-intestin-par-giulia-enders_1699735.html

Voir film sur Arte  http://future.arte.tv/fr/le-ventre

Nous avons d’ailleurs des expressions linguistiques chatoyantes, « avoir le ventre noué », « avoir les foies », « la peur au ventre », « pas de bile », « ravaler sa colère », « digérer les affronts », « laisser un goût amer », « manger son chapeau », « saliver d’envie », sans parler des expressions du répertoire amoureux.

                                Un conseil, digérer sans stresser : Vive la sieste !

Lors de la digestion, qui prend beaucoup d’énergie, le cerveau qui consomme 20% de notre énergie pour seulement 3% de notre poids, ralenti. Voilà pourquoi on peut se sentir assoupi, peu performant intellectuellement (même sans avoir bu un verre de vin). Et si on est en stress avec des émotions intenses et, ou obligé de faire des efforts psychiques, alors la digestion se bloque, entraînant un effet sur la sérotonine, fabriquée à 95% à cet endroit. Beaucoup de déprimés ont des difficultés liées au manger (obésité, anorexie, addiction), de digestion ou d’allergie alimentaire soudaine ou encore des maladies de la peau (psoriasis). En Chine traditionnelle, on soignait la dépression par des massages ventraux. De plus, il y a des milliards de bactéries qui colonisent notre corps, dès la constitution de l’embryon et tout au long de sa vie. Les recherches actuelles suggèrent que ces bactéries (qui influent sur notre groupe sanguin) auraient aussi un rôle crucial dans nos humeurs et comportements, avec 3 types de génome du macrobiote. 



>Retour
 
MANAGER SES ÉMOTIONS, UNE RÉVOLUTION DANS LE MANAGEMENT ET LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES


>En savoir plus

SONDAGE EXCLUSIF ET INÉDIT SUR LES ÉMOTIONS DES SALARIÉS FRANÇAIS

Etude de l’institut Think pour RBMediation auprès de 1000 salariés français interrogés en ligne du 1 au 7 décembre 2014, avec un échantillonnage représentatif selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession, statut,  secteur, taille et région).

Les sciences cognitives apportent aujourd’hui des preuves sur la place des émotions dans les processus d’apprentissage, de mémorisation, de motivation, de décision, de créativité, de performance individuelle et collective. Au cœur des processus corporels et de pensée, individuels et collectifs, les émotions constituent un levier pour, non seulement réduire le stress et les tensions, mais aussi pour mobiliser le corps social.

Cette étude exploratoire et inédite pose deux questions majeures. Celle du développement du charisme des dirigeants et des managers, seuls à même, par l’exemplarité, d’influer positivement sur la mobilisation et l’engagement et de limiter le stress négatif. Également celle de la formation des salariés non diplômés, car le niveau de formation reste le critère le plus influent sur le ressenti des émotions négatives.

66% des salariés fatigués, plus encore les femmes et les CSP +.

3 français sur 10, intensément en colère !

56% éprouve de la joie, 40% des salriés français avec des sentiments positifs.

Etc.

 

 

 

 

 

 

 

 


>En savoir plus

ACCÉDEZ A NOS RESSOURCES EN LIGNE
QU'EST-CE QUE LE CHARISME AU XXIeme SIECLE ?


>En savoir plus

APPORTS DES SCIENCES DU CERVEAU AU MANAGEMENT


>En savoir plus




RICHARD BERAHA MEDIATION
NEWSLETTER

52 BOULEVARD DE VAUGIRARD 75015 PARIS - FRANCE+33 6 11 43 05 56 RCS PARIS 500 622 477