CONSEIL / COACHING / FORMATION / CONFERENCE


>RETOUR

CHARISME OU LEADERSHIP POUR LA PERFORMANCE ?
PAR RICHARD BERAHA
TOUS DROITS RESERVES
>Téléchargez le texte en format pdf
Qu’est-ce que le charisme au XXIe siècle ?
Pourquoi ce charisme devient-il aujourd’hui un sésame indispensable pour le dirigeant ?

La mondialisation et ses évolutions technologiques rendent en effet tout dessein aléatoire, soumis aux caprices des marchés économiques, des aléas politiques, des contingences sociales ; à l’émergence rapide d’un concurrent iconoclaste mais compétitif, innovant, répondant à de nouveaux besoins, à des attentes non imaginées, à des technologies ingénieuses, à des voix de distribution inédites. Bref, à des modèles économiques inimitables. D’où l’obligation d’innover et de « bousculer » les alliances, les organisations, les métiers, les salariés aussi, résistants par nature à tout changement dont ils ne perçoivent pas, à court terme, les effets positifs pour eux-mêmes. 

Comment générer de l’engagement dans le changement ? Réduire les blocages ?

Comment devenir soi-même et rendre son entreprise plus résiliente, c’est-à-dire plus forte et plus agile face aux défis émergents ?

Bien sûr, le charisme des managers ne dispense pas l’entreprise d’assurer aux salariés une base matérielle et sécurisante suffisante, en premier lieu des conditions de travail et de rémunération satisfaisantes. Mais loin d’être un remède miracle, le besoin d’une forme nouvelle de gouvernance, symbolisée par une personne, femme ou homme charismatique, apparaît comme une condition de succès, essentielle, que ce soit à la tête d’une entreprise multinationale, d’une P.M.E., d’une direction, d’une usine, d’un magasin ou d’une simple équipe de travail.

Il s’agit de surcroît dans les décisions managériales de répondre au défi paradoxal que pose la globalisation : une homogénéisation des cultures, systèmes, outils, langages, comportements, accompagnée d’une fragmentation de plus en plus fine des sociétés, des marchés, des groupes sociaux, des aspirations (Michel Wieviorka). Donc, toutes les vieilles recettes rabâchées et encore apprises par une grande part de l’encadrement occidental ne suffisent plus à l’exigence et aux difficultés de la gestion de cette complexité croissante.

De la même manière qu’il ne serait plus envisageable aujourd’hui de se passer des outils addictifs et géniaux que sont les écrans de toutes sortes et nos connections tous azimut, nous ne pouvons plus envisager le management comme un ensemble de corpus rationnel, prévisible, figé, mais plutôt comme une aptitude à déployer son charisme, en utilisant au mieux son potentiel dans les relations, les situations et le partage des émotions. 


Qu’est-ce que l’intelligence relationnelle ?
Qu’est-ce que l’intelligence situationnelle ?
Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ? Et la plasticité émotionnelle ?
COMMENTAIRES
NOM
EMAIL
ENTREPRISE
FONCTION
TELEPHONE

COMMENTAIRES:
Boutier:
Très joli et pertinent parallèle avec la culture chinoise, ça me fait penser au détour et l'accès de Jullien, personnellement je comprends parfaitement cette position étant moi-même métis.

Michel Legrand:
Texte vraiment enrichissant !





RICHARD BERAHA MEDIATION
NEWSLETTER

52 BOULEVARD DE VAUGIRARD 75015 PARIS - FRANCE+33 6 11 43 05 56 RCS PARIS 500 622 477