CONSEIL / COACHING / FORMATION / CONFERENCE


>RETOUR

« LES NEURONES MIROIRS », UNE DÉCOUVERTE ESSENTIELLE POUR DÉVELOPPER L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE, SITUATIONNELLE ET RELATIONNELLE DES MANAGERS
PAR RICHARD BERAHA
TOUS DROITS RESERVES
>Téléchargez le texte en format pdf
La découverte des neurones miroirs
Le troisième cerveau : le cerveau mimétique

Nous avons en fait trois cerveaux interconnectés[5] :

- Le premier est le cerveau cortical (1) avec les zones de la motricité, de la sensibilité, du langage et de la sensorialité : celui de la raison, mesuré de façon contestable par le Quotient Intellectuel.

- Le second mis à jour par Antonio Damasio[6], le cerveau archaïque, apparenté au système limbique : le cerveau émotionnel (2).

- La découverte du troisième cerveau, le cerveau mimétique (3) ou encore le Système Miroir reste encore embryonnaire[7].

Ces fameux et surprenants neurones miroirs agissent par réciprocité et ont pour fonction de se « brancher » sur l’Autre, comme en wifi[8].

Ils décuplent nos capacités à percevoir les gestes d’autrui, ses actions, ses intentions (amicales ou belliqueuses)  et - caractéristique unique de l’homme par rapport aux autres créatures vivantes - ses états mentaux et émotionnels ainsi que ses points de vue conceptuels. Ces neurones miroirs facilitent enfin l’élaboration de projections mentales « intelligentes et sensibles » sur d’autres personnes et influencent en retour le comportement de l’individu.

Plus qu’un processus de régulation des rapports interindividuels, Ramachandran, porté par la recherche d’une théorie de l’esprit, estime qu’ils nous permettent également d’accéder à la conscience de soi à travers le regard des autres[9].


[5] Pour être plus précis, plusieurs fonctions reliées entres-elles coexistent et interfèrent dans notre cerveau. L’image des trois cerveaux reste une métaphore. Ils ne sont pas localisables de façon séparée, même si aujourd’hui la recherche en décèle les zones principales grâce au progrès de l’imagerie.

[6] Damasio AntonioLe sentiment même de soi : corps, émotions, conscience, Odile Jacob, 1999.

[7] Les progrès de l’imagerie en saisissent les zones : dans l’amygdale, l’insula. Certains neurones miroirs sont localisés dans le lobule pariétal inférieur (LPI), une zone stratégique aux confluents des zones sensitives, de la vision, du toucher et de l’ouïe.

[8] Ou plutôt en Bluetooth quand des appareils se connectent automatiquement sur de courtes distances.

[9] Ce qui pourrait être corroboré aussi bien par la pensée chrétienne (Saint Augustin, le lien à soi s’effectue par et dans un rapport à l’Autre : Dieu) que par la psychanalyse (le transfert au thérapeute). François Jullien, sinologue et philosophe, développe aussi cette idée dans un ouvrage lumineux : De l’intime, loin du bruyant amour, publié chez Grasset en 2013.

Le trait d’union entre Soi et Autrui
«J’échange donc je suis » et les limites du paradigme de l’individu « un et indivisible»
La plasticité régénératrice du système miroir : la preuve par l’autisme
Cinq pistes à dégager de ces découvertes scientifiques pour mieux manager, communiquer, influencer, convaincre, motiver
Une sixième piste pour développer l’intelligence émotionnelle, situationnelle et relationnelle : accepter et apprivoiser ses émotions
L’intelligence relationnelle de l’Entreprise et des dirigeants en cause dans le climat morose et pessimiste de beaucoup de salariés et de managers.
COMMENTAIRES
NOM
EMAIL
ENTREPRISE
FONCTION
TELEPHONE

COMMENTAIRES:




RICHARD BERAHA MEDIATION
NEWSLETTER

52 BOULEVARD DE VAUGIRARD 75015 PARIS - FRANCE+33 6 11 43 05 56 RCS PARIS 500 622 477