CONSEIL / COACHING / FORMATION / CONFERENCE


>RETOUR

« LES NEURONES MIROIRS », UNE DÉCOUVERTE ESSENTIELLE POUR DÉVELOPPER L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE, SITUATIONNELLE ET RELATIONNELLE DES MANAGERS
PAR RICHARD BERAHA
TOUS DROITS RESERVES
>Téléchargez le texte en format pdf
La découverte des neurones miroirs
Le troisième cerveau : le cerveau mimétique
Le trait d’union entre Soi et Autrui
«J’échange donc je suis » et les limites du paradigme de l’individu « un et indivisible»
La plasticité régénératrice du système miroir : la preuve par l’autisme
Cinq pistes à dégager de ces découvertes scientifiques pour mieux manager, communiquer, influencer, convaincre, motiver
Une sixième piste pour développer l’intelligence émotionnelle, situationnelle et relationnelle : accepter et apprivoiser ses émotions

Pour conclure, soulignons que les neurones miroirs sont des éponges à émotions. Celles-ci se transmettent à très grande vitesse connectant le cerveau émotionnel à l’esprit et au corps. Ainsi, chez tous les mammifères, la peur, la tristesse, la colère, le dégoût, la surprise se diffusent comme autant de virus.

Chez les humains, ces émotions négatives engendrent des sentiments néfastes et disparates selon les cultures et les individus : honte, culpabilité, orgueil, jalousie, non confiance en soi, ressentiment, malaise, tension, haine, somatisation, manque de volonté…

En revanche, la joie – dernière des six émotions de base selon Damasio – génère généralement curiosité, confiance en soi, bien-être, calme, enthousiasme, concentration[22].

Il ne s’agit pas d’apprendre à gérer ses émotions, encore moins à les refouler ou à les réprimer. On ne serait alors plus naturel ni spontané ! Mais plutôt de savoir les accepter, les exprimer par des mots et des gestes, vivre avec, les apprivoiser, les partager, les sublimer. Les transformer aussi quand elles sont préjudiciables à son bien-être comme à celui d’autrui et à l’efficience situationnelle.

Rire. Ne pas se prendre trop au sérieux. Bien respirer. Avoir une bonne hygiène de vie, une alimentation équilibrée[23], des relations affectives et sexuelles épanouissantes contribuent aussi à une expression naturellement positive de nos émotions (les amoureux le savent bien !). 


[22] On retrouve ici la philosophie de Spinoza et celle de nombreux courants spirituels. 

[23] On appelle système nerveux entérique, composé de 200 millions de neurones, le système digestif, encore un autre cerveau interconnecté. Il produit 95% de la sérotonine, un neurotransmetteur essentiel qui participe à la gestion des émotions. L’observation commune nous autorise à constater un lien direct et réciproque entre le ventre (type d’alimentation, digestion, respiration…) et le comportement. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on soigne la dépression par des palpations ventrales.

L’intelligence relationnelle de l’Entreprise et des dirigeants en cause dans le climat morose et pessimiste de beaucoup de salariés et de managers.
COMMENTAIRES
NOM
EMAIL
ENTREPRISE
FONCTION
TELEPHONE

COMMENTAIRES:




RICHARD BERAHA MEDIATION
NEWSLETTER

52 BOULEVARD DE VAUGIRARD 75015 PARIS - FRANCE+33 6 11 43 05 56 RCS PARIS 500 622 477